14 décembre 2012

Extrait de Kaboul Café

    Antre Fœtale    Dans le silence des pierres maçonnées de brouillard coagulé, s’éclaire, l’âme d’un harassé de la vie en prière.   Maison tanière où, il est doux et chaud de se réfugier en cet antre qui fut son berceau.   Mémoire impressionniste d’un vase clos qui, deviendra sa crypte en un incipit & excipit château.    
Posté par cendrinestarck à 07:23 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : ,